Je m'appelle Laure et je suis photographe.

Cette phrase simple est pourtant le fruit d'un travail intérieur entamé depuis mon enfance et nourrit des nombreux méandres du fleuve pas très tranquille de mon parcours professionnel.

Le fleuve prend sa source dans une maison d'artistes (un père comédien-écrivain-metteur en scène et une mère peintre), dont les piliers fondateurs sont l'art (sous toutes ses formes), la liberté, le dialogue et le respect. Le décor est posé. Ajoutons à ça une bonne dose de fantaisie, d'humour et de courage d'assumer ses choix, et la vie est forcément riche en couleurs, en aventures et en découvertes.

À sept ans, une expérience extraordinaire va durablement influencer ma vie : partir en tournée en famille, à travers toute la France et avoir la chance de participer à trois spectacles. Pendant sept ans, mon quotidien sera fait de festivals, de spectacles, de lectures (le camion rempli de décors était toujours soumis à une charge supplémentaire de 30 kilos de livres, généralement lus en quelques semaines), d’hôtels et de restaurants.

Les retours à la maison étaient l'occasion de profiter de l'atelier maternel pour jouer au chaton barbouilleur : fusain, pastel, acrylique, aquarelle, encre de chine... le terrain des expérimentations était infini... et fabuleux !

Plus tard, la danse fit son apparition dans ma vie, d'abord par la pratique de la danse orientale, puis par celle de la danse africaine et de la danse contemporaine.

La danse « pratiquée » a petit à petit laissé place à la danse « photographiée ».

J'ai eu la chance, à cette époque, de pouvoir assister à tous les spectacles, présentations de travail et répétitions d'une école de danse spécialisée dans la formation professionnelle de danseurs-interprètes.

Pendant trois ans, mon Nikon en main, j'ai éduqué mon regard, travaillé mon cadrage, apprivoisé la lumière et appris à reconnaître « l'instant décisif ».

Par la suite, la vie m'a fait un autre beau cadeau : celui d'avoir mis sur ma route un compagnon, régisseur de spectacle, travaillant depuis de nombreuses années avec un cirque-théâtre.

J'ai donc retrouvé avec un bonheur intense la vie de tournée. Une vie nomade riche en spectacles, en festivals, en rencontres artistiques et photographiques.

Ce retour aux sources a été pour moi un déclencheur puissant. Ma décision était prise : je voulais faire de la Photographie mon quotidien.

Aujourd'hui ce rêve est devenu réalité : mon appareil photo en bandoulière, je chemine librement, au gré des rencontres et de mes envies photographiques. Merci la Vie !